05
Août

Épilation définitive au laser : que faire en cas de repousse paradoxale ?

La repousse paradoxale est un phénomène très peu connu du public. En effet, après une épilation définitive au laser sur une zone dite de stimulation hormonale, il arrive que quelques semaines plus tard, des poils noirs repoussent. Voici un point sur ce phénomène.

Qu’est-ce que la repousse paradoxale ?

Il s’agit d’une repousse sur des zones hormonales après une épilation au laser. Les poils qui repoussent sont généralement fins, longs et bruns. Ils peuvent aussi apparaître près des zones épilées quelques mois ou quelques semaines après le traitement. Ce type de phénomène n’apparaît pas seulement en cas d’épilation laser, mais toutes les autres méthodes, que ce soit l’épilation au rasoir ou à la cire. Néanmoins, il est plus fréquent en cas d’épilation au laser, surtout lorsque quelques précautions ne sont pas prises.

Les zones les plus touchées

Les parties sensibles à la repousse paradoxale sont :

–           Pour les femmes : le visage, dont le maxillaire inférieur, les pommettes, le cou et la face latérale entre les cuisses, ainsi que les auréoles des seins.

–           Pour les hommes : les épaules et le haut du dos

Cependant, toutes les zones peuvent être atteintes en fonction des conditions hormonales de la personne et des conditions d’épilation.

Comment éviter la repousse paradoxale ?

Pour éviter ce phénomène, vous devez faire une épilation auprès de professionnels. Seuls ces derniers utilisent un laser spécial pour ne pas irriter les peaux à sensibilité hormonale. De plus, ils utilisent un système de refroidissement puissant à air froid qui prévient la repousse paradoxale. Une autre astuce, après chaque séance d’épilation au laser sur les zones sensibles, il faut appliquer des glaçons pour disperser la chaleur générée par le laser.